lundi Jan 30, 2023
Téléphone : +33.1.83.06.02.40

Les enjeux pour la facture instrumentale lors de la 19ème session de la Conférence des Parties de la CITES

cites cop19 2

L’action pour contrer la demande du Brésil de transférer le pernambouc de l’Annexe II à l’Annexe I de la CITES s’est conclue le 25 novembre 2022 à la clôture de la CoP19 qui s’est tenue à Panama CITY à partir du 14 novembre. Elle s’est déroulée sur 148 jours, soit 22 semaines ou 5 mois.

Pendant tout ce temps et depuis la publication officielle de la proposition du Brésil le 23 juin 2022, la CSFI a mobilisé son équipe CITES, qui avait déjà travaillé de 2016 à 2019 pour obtenir à la CoP18 l’exemption des instruments de musique dans le cadre de l’inscription des palissandres à l’Annexe II à la CoP17.

A cette « équipe CSFI » composée de Fanny Reyre-Ménard, Coraline Baroux-Desvignes, Michael Jousserand (représentant de la CAFIM) et Jacques Carbonneaux, se sont joints des membres du GLAAF, de l’ALADFI et de l’IPCI France : Sylvie Masson (GLAAF), Edwin Clément (GLAAF), Arthur Dubroca (IPCI, GLAAF) et Jean-Marc Panhaleux (IPCI, ALADFI).

Un travail collectif s’est alors étendu à l’UE et à l’international avec nos partenaires CITES de la première heure : John Bennet (EILA), Heather Noonan (League des Orchestres Américains), Silke Lavani (PEARLE*), Thomas Dayan et Benoît Machuel (FIM), Yung Chin et Olivier Pérot (Alliance), Thomas Gerbeth (IPCI Allemagne). Les associations de luthiers et d’archetiers européennes ont également pris part aux échanges.

Ce collectif s’est réuni en visioconférence près d’une vingtaine de fois, avec un nombre incalculable de coups de téléphone et des entretiens avec les pouvoirs publics (ça englobe tout, ça marche mieux pour l’UE) en France, dans l’UE et aux USA, sans oublier la presse.

Fanny Reyre-Ménard a été missionnée par la CSFI et Michael Jousserand par la CAFIM (Confédération européenne des industries musicales) pour représenter la profession à la Cop19 qui s’est tenue au Panama du 14 au 25 novembre 2022. Ils y ont retrouvé John Bennet, Heather Noonan et Thomas Gerbeth.


Quelques chiffres !

Durant ces 5 mois de travail collectif, ont été engendré :

  • Plus de 2800 échanges de mails dédiés
  • 35 réunions
  • Au moins 222 nouveaux documents ont été rédigés par le collectif.

Nous avons engendré ou aidé à la réalisation de :

- Au moins 22 articles dans les médias nationaux dont :

Dans la presse spécialisée :
La lettre du musicien, France Musique, Diapason, Radio Classique, Télérama , Luthiers.com, Strad Magazine...

Dans la presse généraliste :
Le Figaro, Le Monde, France Info, Médiapart, Libération, Le Point…
1 dépêche AFP écrite et une dépèche vidéo reprises par des rédactions nationales et internationales.
3 interventions en direct sur France Musique, 1 sur Radio classique, 2 sujets sur France Inter

Des articles dans les médias régionaux, dont :

  • L’Est-Éclair
  • Vosges Matin
  • France3 région

Mais également :

  • Une note d’information et une note technique à destination des institutions politiques et de la CITES, en France, en Europe et à l’international
  • Un bilan détaillé des actions de l’IPCI (Initiative Internationale pour la Conservation du Pernambouc) depuis sa création en 2000.
  • 5 communiqués de presse
  • Une page dédiée sur le site de la CSFI et des publications régulières sur les réseaux sociaux.
  • 1 pétition mise en ligne par Émilie Belaud de l’Opéra de Paris, qui a recueilli 19 374 signatures (au 2/12/2022), relayée sur les réseaux sociaux, par le bouche- à-oreille ainsi que par The Strad Magazine.
  • 1 lettre ouverte publiée dans Le Monde signée par plus de 200 personnalités du monde musical dont 2 compositeurs, 12 chefs d’orchestres, et 72 solistes internationaux parmi lesquels Yo Yo Ma, Martha Arguerich, Leonidas Kavakos, Isabelle Faust, David Grimal, Renaud et Gauthier Capuçon, Antoine Tamestit mais également Sir Simon Rattle, Alain Altinoglu, Jaime Laredo, François Xavier Roth ou Jukka-Pekka Saraste.
  • 1 autre lettre ouverte spécifique pour les orchestres et les institutions musicales européennes, publiée sur le site de PEARLE*. Parmi les 149 signataires nous pouvons distinguer, outre l’Opéra de Paris et l’ensemble Intercontemporain, la Scala de Milan, le Gewendhaus de Leipzig, le Wiener Symphoniker, le Concergebouw d’Amsterdam ou encore le Mozarteum de Salzbourg
  • 2 enquêtes en ligne auprès de la profession
  • 1 table ronde sur les matériaux issus d’espèces classées CITES ; organisée à Mirecourt lors du Salon de Lutherie et d’Archèterie de Mirecourt (SLAM).
  • 1 intervention en direct du Panama pendant la Sainte Cécile de l’ALADFI
  • Nous avons contacté ou rencontré, un préfet, un député européen et 3 sénateurs, ce qui a conduit à :
    • Des lettre adressées aux ministres concernés
    • 2 questions à l’Assemblée Nationale, dont une dans l’hémicycle
    • 2 questions au Sénat
    • 2 questions du Parlement Européen à la Commission Européenne


L’équipe CSFI a été en contact permanent avec la Direction Générale des Entreprises DGE du ministère de l’économie, la cellule ET4 du ministère de la transition écologique, le ministère de l’artisanat, le ministère de la culture (DGCA et direction des affaires étrangères et juridiques) et à partir du mois de septembre avec le Cabinet de la Première ministre Elisabeth Borne.

La CSFI a mené cette campagne en partenariat avec les associations et organisations d’orchestres, ensembles et les syndicats de musiciens au niveau français et européen, mais aussi avec les référents scientifiques européens.
En France, nous remercions en les bureaux de l’Association Française des Orchestres, les Forces Musicales, PROFEDIM, la Fevis et la SNAM CGT.

PEARLE* Live Performance Europe, association européenne de défense du spectacle vivant, fut un partenaire majeur. Ainsi, que FIM la fédération internationale des musiciens qui regroupe les syndicats de musiciens. Le groupe international constitué par le NAMM pour le suivi au long cours de la CITES, a permis un relais sur les États-Unis sous la coordination d’Heather Noonan de la ligue des Orchestres américains.


Au final

Début novembre et 15 jours avant le début de la CoP19, la France et l’UE soutenaient sous certaines conditions la proposition du Brésil. Quelques jours avant et pendant la CoP du 14 au 25 novembre, le travail de l’équipe sur place et celle restée en France a permis de convaincre la France et l’UE de revenir sur leur position et de soumettre un amendement à la proposition du Brésil.

C’est cet amendement qui a été adopté le 25 novembre au Panama !

La nouvelle annotation pour le Pau Brasilia s’accompagne d’axes de travail sur lesquels nous allons devoir nous pencher rapidement : la lutte contre le commerce illégal de bois, les actions pour la conservation de l’espèce, l’inventaire et la traçabilité et l’utilisation du bois de replantation.

Les problématiques sur les bois ne se limitent pas au seul pernambouc, nous sommes déjà impliqués dans un projet de conservation du bois de grenadille en Tanzanie et aussi dans des projets d’utilisation d’espèces locales. Nous savons qu’utiliser le bois, cette ressource renouvelable qui nous permet la fabrication d’instruments de musique durable engage notre responsabilité. Nous souhaitons mettre en avant nos bonnes pratiques, informer et éduquer, réfléchir et faire évoluer ce qui doit l’être.

C’est pourquoi nous avons d’ores et déjà commencé à réfléchir à une structure associative qui serait dédiée aux problématiques liées à la conservation et à l’utilisation des ressources naturelles dans la facture instrumentale. Les plus hautes autorités européennes en termes d’environnement sont déjà au courant de ce projet et sont prêtes à nous épauler dans cette entreprise. Nous reviendrons rapidement vers vous pour la mise en route de cette association.

Une chose ne changera pas : les enjeux liés à la transition écologique font partie intrinsèque de nos activité, nous souhaitons en être acteurs et non les subir . L’avenir de nos professions dépendra de l’implication de chacun d’entre nous !


En savoir plus sur l'amendement adopté à la CoP19 et tous les documents et articles de presse parus


 

  L'Initiative internationale pour la conservation du pernambouc (IPCI) est un regroupement d'archetiers créé en 2000 qui a pour objectif de trouver des solutions à la raréfaction du bois de pernambouc. L’IPCI a planté environ 340 000 arbres de pernambuco sous observation scientifique et parfaitement adaptés dans les États brésiliens d' Espirito Santo et de Pernambuco. www.ipci-comurnat.eu/

Le Groupement des Luthiers et Archetiers d’Art de France (GLAAF). Créé en 1960 , le GLAAF s’est fixé pour but de promouvoir la facture instrumentale moderne tout en œuvrant pour la sauvegarde du patrimoine d’instruments anciens. Le G.L.A.A.F. est notamment à l’origine de la création de l’école nationale de lutherie à Mirecourt et compte 110 membres en France, Belgique, Italie, Espagne et Portugal. www.glaaf.fr

L’Association des Luthiers et Archetiers pour le Développement de la Facture Instrumentale du quatuor, l’Aladfi, a été créée en 1982 sous l’impulsion d’un groupe de luthiers et d’archetiers, tant restaurateurs que fabricants, unis par la volonté de proposer une autre approche du métier, faire connaître leur travail aux musiciens, promouvoir la facture instrumentale contemporaine et encourager la pratique de la musique. L’ALADFI compte actuellement 163 adhérents, professionnels luthiers et archetiers du quatuor. www.aladfi.com

Confederation of European Music Industries. A l’origine, la Confédération des industries musicales européennes (CAFIM) rassemblait uniquement des fabricants d'instruments de musique européens. Le 5 mai 1977, au fur et à mesure de l'unification en Europe, la confédération est venue couvrir toute la branche. Aujourd'hui CAFIM représente le commerce de la musique dans toute l'Europe, y compris les grossistes, les détaillants et les importateurs. Ses objectifs généraux sont de promouvoir et de sauvegarder les intérêts de l'industrie européenne des instruments de musique ainsi que ceux des musiciens praticiens de toutes les façons imaginables . www.cafim.org

International Federation of Musicians. The International Federation of Musicians (FIM), créée en 1948, est le seul organisme représentant les syndicats de musiciens du monde entier. Ses membres, répartis dans environ 65 pays, couvrent toutes les régions du monde. La FIM est reconnue comme une ONG par diverses autorités internationales telles que l’OMPI (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle), l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture), l’OIT (Bureau international du Travail), la Commission européenne, le Parlement européen ou le Conseil de l’Europe. www.fim-musicians.org

PEARLE*. Pearle* Live Performance Europe, est la « Ligue européenne des associations d’employeurs dans les arts de la scène ». Pearle * représente, par le biais de ses associations membres, les intérêts de plus de 10 000 organisations du secteur de la musique, des arts de la scène et des spectacles. Cela inclut les organisations à but non lucratif, allant des micro-entreprises aux organisations de plus de 250 employés. Pearle * est reconnu par la Commission européenne en tant que partenaire social sectoriel européen et représente les employeurs au comité de dialogue social sectoriel européen des performance live. www.pearle.ws

International Association of Violin and Bow Makers. (EILA: Entente Internationale des Luthiers et Archetiers). Fondée en 1950 en Europe, l'Entente Internationale est une association de fabricants de violons et d'archets du monde entier. L'Entente a été créée dans le but de réunir les maîtres artisans sur la base de l'amitié et de l'échange et de prendre toutes les mesures jugées pertinentes pour défendre leurs conditions de travail, de perfectionner les méthodes d'enseignement pour leurs étudiants et de combiner les forces et les talents de chaque membre afin de promouvoir une renaissance dans l'art du violon et de l'archet. www.eila.org

League of American Orchestras. La Ligue des orchestres américains dirige, soutient et défend les orchestres américains et la vitalité de la musique qu'ils interprètent. Sa composition diversifiée de plus de 2 000 organisations et individus à travers l'Amérique du Nord comprend des symphonies de renommée mondiale, des orchestres communautaires, des festivals et des ensembles de jeunes. Fondée en 1942 et agréée par le Congrès en 1962, la Ligue relie un réseau national de milliers d'instrumentistes, de chefs d'orchestre, de gestionnaires et d'administrateurs, de membres du conseil d'administration, de bénévoles et de partenaires commerciaux. americanorchestras.org

International Alliance of Violin and Bow Makers for Endangered Species : Reconnaissant la gravité des défis sur les espèces menacées, en 2018, l'Alliance internationale des luthiers et archetiers pour les espèces menacées a été créée en complément de l'Entente, dont l'histoire, la réputation et la nature internationale lui conféraient un avantage unique dans ce rôle. Les membres de l'Alliance comprennent des organisations de luthiers et d'archetiers, des membres et des fournisseurs du commerce, des organisations de spectacles musicaux et des particuliers. Alliance-USA