lundi Jan 30, 2023
Téléphone : +33.1.83.06.02.40

La musique à Venise

La musique à Venise possède une grande histoire, que ce soit la musique ancienne ou la musique actuelle. De nombreux musiciens très connus comme Gabrieli viennent de la belle ville italienne. C’est ce qui en fait tout son charme et sa réputation !

Les débuts de la musique à Venise

violins g18e1bb8f5 1920La musique à Venise commence à se faire connaître avec le musicien Adrian Willaert, au seizième siècle dans la célèbre basilique Saint-Marc. L’homme fait de l’art baroque, un style qui a aujourd’hui une très grande influence sur l’ensemble de la ville.

Par la suite, différents grands musiciens se succèdent à Venise, à commencer par Andréa Gabrieli (toujours au seizième siècle, connue pour avoir composé près de 400 oeuvres avec plusieurs choeurs) et Claudio Monteverdi au début du dix-septième siècle (connu pour le célèbre opéra Orfeo).

Au dix-huitième siècle, c’est Baldassare qui marquera son époque en étant nommé maître de chapelle à St-Marc en 1768 et directeur de l’Ospedale degli Incurabili. Ayant commencé par l’opéra, il est connu pour s’être consacré à la musique sacrée. Il a d’ailleurs une statue sur son île natale, Burano.

Au-delà de ces artistes uniques, Venise est une ville connue pour ses conservatoires à partir du XVIIIe siècle que l’on appelle les Ospedali. C’est précisément dans ces endroits que seront formées les nouvelles musiciennes, aux côtés des meilleurs professeurs financés par les dons, comme Vivaldi qui y enseigne le violon. Parmi les jeunes musiciennes, on y retrouve par exemple Maddalena Lombardini Sirmen, connue pour ses talents de violoniste.

Les conditions sont très strictes puisque les jeunes filles sont isolées du grand public. Elles interprètent notamment de la musique instrumentale profane, et deviennent connues dans toute l’Europe. 

L’opéra

De plus, si Venise a autant marqué l’histoire de la musique, cela provient du fait que l’opéra est devenu de plus en plus populaire dans la ville. Il mélange tous les arts et est un des symboles de la musique vénitienne. Le premier opéra remonte d’ailleurs au XVIIe siècle au Teatro di San Cassiano à Venise.

L’artiste le plus connu dans ce domaine est Monteverdi, connu pour « Il Ritorno d’Ulisse in patria” au Teatro San Cassiano. Au XVIIe siècle, le plus grand artiste de l’opéra à Venise est Francesco Cavalli. 

Petit à petit, les maisons d’opéra se multiplient et c’est une grande concurrence qui a lieu entre ces dernières. Vis-à-vis de cette nouvelle dynamique, l’Accademia degli Animosi lance une grande réforme pour restructurer l’opéra et limiter les rivalités.

La musique contemporaine à Venise

Plus tard, au XXe siècle, c’est le festival international de musique contemporaine qui se déroule à Venise qui en fait un lieu très populaire pour les artistes talentueux. C’est le cas par exemple de William Walton ou encore Gian Francesco Malipiero qui dirigera le Conservatoire Marcello.

En 2022, c’est le 66ème Festival International de la Musique Contemporaine qui a eu lieu, dirigé par Lucia Ronchetti. Bien sûr, les moyens aujourd’hui ne sont plus les mêmes qu’à l’époque puisque les nouvelles technologies et le multimédia sont désormais utilisés pour le festival. 

Actuellement, les gens se rendent surtout à Venise pour l’opéra et les concerts de musique classique. L’endroit le plus célèbre pour aller voir un opéra est l’opéra Théâtre de la Fenice ainsi que l’opéra Palazzo Barbarigo Minotto.

Venise et les instruments de musique

harpeVenise est également reconnue dans le monde entier par ses instruments de musique. En effet, les instruments ont toujours fait partie de sa vie culturelle et d’ailleurs, le premier recueil destiné aux instruments a été édité en 1540 à Venise. Instruments à cordes, à bois, à clavier et les cuivres ont été présents dans les grandes maisons, lors des grandes processions, des bals masqués et même durant le carnaval. Ils ont aussi été très utilisés dans les ospedales où ils permettaient aux jeunes orphelines de développer leurs talents artistiques. C’est d’ailleurs dans ce type d’institution que Vivaldi, le virtuose du violon, a fait ses débuts en tant que maître de musique. Plus tard, les instruments à cordes sont devenus des incontournables lors des représentations en plein air.

violonLorsque la Canzona laissa place à la Sonata, le violon devient l’instrument principal du répertoire instrumental dans les représentations musicales vénitiennes. À l’époque, trois ou quatre violons solistes s’attelaient pour créer une harmonie musicale unique. La multiplicité des instruments a fait que cela a créé une sorte de joute musicale où les sons se répercutent, se joignent et s’harmonisent pour former un son magnifique. On retrouve notamment ce type de composition dans les œuvres musicales de Giovanni Gabrieli, de Salomone Rossi ou encore de Dario Castello dès le début du XVIIe siècle. Vers le XVIIIe siècle, les luthiers de Venise excellent dans la fabrication de luths, de guitares et de théorbes. D’ailleurs, le luth compte parmi les instruments de musique qui ont fait la renommée de Venise, avec la plupart des instruments à cordes, notamment de violons, de violoncelles, des harpes, ainsi que la lyre et la mandoline qui apparaissent, quant à eux, vers le XIXe siècle.

Vers 1700, les musiciens de Venise s’amourachent des instruments à vent, à la mode en France à cette période. Le hautbois, la flûte à bec, le basson ou encore la flûte traversière s’invitent rapidement dans les centres musicaux de Venise. Ces nouveaux instruments sont d’ailleurs repris par les maestros di strumenti ou professeurs d’instruments en 1750. Vivaldi en faisait particulièrement l’expérience à l’Ospedale della Pietà pour compléter l’apprentissage musical de ses pupilles. D’autres instruments de musique, parfois originaux et parfois incongrus comme la trompette de chasse, venait s’ajouter au lot. Bien des années plus tard, Galuppi s’éprend également des instruments à vent et l’utilise dans bon nombre de ses œuvres. Pour sa part, Carlo Tononi s’installe à Venise en 1717, il comprit que la cité des Doges était la plus importante ville de production d’instruments à cordes à cette période. La ville abritait d’ailleurs un grand vivier de talent à cette époque dont Vivaldi et Corelli. Venise se posait par ailleurs comme étant la capitale musicale de l’Italie et Carlo Tononi, porté par cette effervescence musicale, devint l’un des meilleurs luthiers vénitiens entre 1728 et 1768.

Si l’on devait résumer les principaux instruments à cordes utilisés à Venise, on citerait la viole de gambe ; la viola da braccio ; la lyre ; la arpa doppia ou la harpe ; le luth ; la cithare ; la vihuela et le violon. À cela viennent s’ajouter les instruments à bois comme la flûte sous toutes ses formes ; la chalemie ; le douçaine qui est une version ancienne du basson, mais aussi le cromorne ; la musette et le gralla. Les cuivres comme la trompette, les instruments à clavier comme l’orgue que l’on retrouve dans la plupart des églises de Venise ainsi que les instruments de percussion complètent la collection. Bien des années plus tard, d’autres instruments viennent étoffer l’histoire musicale de Venise, en faisant d’elle, une inspiration dans le monde entier.

Janvier 2023 - Article de Quentin Pakiry - http://bonjourvenise.fr - Photos du Music Museum Venice
Login to post comments